Photo_Chine_245Le mouvement se trouve au cœur du cheminement spirituel taoïste.

Son absolue nécessité est née d’observations et d’expériences empiriques. Ainsi ce qui reste figé ou bloqué est source de déséquilibres.

En Médecine Traditionnelle Chinoise, le Qi doit circuler dans tout le corps et en toute fluidité sous peine de déclencher des maladies.

En Taiji, la tradition nous dit de « dérouler le fil de soie », c’est-à-dire de ne jamais stopper le mouvement.

Dans la pensée taoïste, le mouvement est ainsi le flux continu et naturel du souffle de vie que nous autres, êtres humains, devons incarner dans un chaos harmonieux.

Dans ce sens, pratiquer un art du mouvement n’est jamais anodin.

Nous devons garder à la conscience que le mouvement vécu comme un art est porteur d’un accomplissement et d’un éveil : que notre art soit d’orientation martiale, de santé ou spirituel — dans le sens d’une connaissance de soi.

in Génération Tao sept 2009